banniere lien index lien diebling lien hundling lien ippling lien metzing lien nousseviller lien tenteling


Liens externes :


logo_vatican
logo_eveche
logo_evangile
logo_jds
logo_KTO
logo_jerico


HISTORIQUE DE L’EGLISE ST. HIPPOLYTE DE METZING

Le 1er document faisant allusion à St. Hippolyte en tant que Saint Patron de la chapelle, est le (Grundbuch) ,datant de 1687. A cette période, sous le nom des propriétaires de cet édifice, est écrit « Cappel Sanct. Hippoliti ». Le village de l’époque fut réduit en cendre pendant la guerre de 30 ans et en 1666 on ne comptait plus que 2 habitants. L’inscription dans ce registre prouve qu’une chapelle dédiée à St. Hippolyte existait déjà avant la guerre de 30 ans.

On retrouve trace de St. Hippolyte en tant que patron dans les « Anciens Pouillés » du Diocèse de Metz (page 645) de 1711. Il y est écrit : „ Die Einwohner von Mitzingen haben sich auch eine Kapelle erbaut und den Hl. Hippolyt geweiht „ Metzing était rattaché au début de la Christianisation jusqu’au 10ème siècle à la Maison Mère de Maxstadt près de St. Avold. « Die Missionnierung « était faite par des moines irlandais. De cette période et jusqu’en 1615, Metzing était une annexe de Kadenbronn et jusqu’en 1856 une annexe de la paroisse de Nussweiler.

C’est le 1er septembre 1829 qu’un plan pour une nouvelle chapelle fut élaboré. L’ancienne étant vétuste et trop petite pour 270 habitants.

Le 13 août 1831, jour de la fête patronale, lorsque le curé Muller de Nousseviller, procède à sa bénédiction, elle devient chapelle vicariale.

Par ordonnance royale en 1846, Metzing est érigé en « commune particulière « et séparé de Nousseviller.

Le 17 janvier 1855, la chapelle devient « succursale » avec un vicaire résidant. Metzing étant devenu une paroisse à part entière, la commune veut transformer sa chapelle en église. Dès 1856, les travaux débutent et Monseigneur l’évêque Jean-Marie Dupont des Loges, invité pour la cérémonie de la pose de la première pierre de l’église de Hundling, vient visiter le chantier. En 1857, nouvelle bénédiction de la chapelle vicariale par le curé Eugène Muller de Hundling, administrateur de Metzing.

Le 24 avril 1857, l’architecte Varin de Sarreguemines est contacté pour la construction d’un presbytère, l’ancien étant trop éloigné et trop vétuste pour être occupé par le vicaire. Metzing devient une paroisse entièrement autonome à partir de 1884.

A Metzing, St. Hippolyte était honoré en tant que patron des animaux. Durant des siècles on fit appel à lui pour venir en aide aux animaux malades. On lui donnait même le surnom de ‘Viehdoktor’, (vétérinaire). St Antonius von Padua,dont la statue prône encore aujourd’hui dans l’édifice, fut considéré comme deuxième Saint important de l’église de Metzing.

Le 21 juillet 1907, le jeune Konrad Meyer (1881 – 1960), membre de la congrégation des oblats de Marie Immaculée, natif de Metzing, vient célébrer sa première messe dans l’église de sa paroisse natale, avant de rejoindre l’ouest Canadien comme missionnaire.

En mai 1922, on dote l’église de 2 nouvelles cloches, une de 600 Kgs en Sol et une de 400 Kgs en La.

En mai 1940, un avion anglais est abattu. Il endommage le toit et s’écrase sur le parvis de l’église mettant le feu à la maison voisine. Les 4 hommes d’équipages sont brûlés.

En 1943, 2 des 3 cloches sont réquisitionnées par les autorités allemandes, celles-ci manquant de matières premières pour faire de l’armement.

Les 4 et 5 décembre 1944, les américains ouvrent le feu sur Metzing. Les premiers obus détruisent le clocher et sa tour, provocant la mort de 4 civils. L’église étant sous les décombres, on célébre les messes dans le ‘ Café Kihl ‘ qui se trouve non loin derrière l’église. C’est ainsi que certains enfants nés dans cette cave sont baptisés sur le comptoir du bistrot qui servait pour l’occasion d’autel pour les cérémonies religieuses.

En 1945, Metzing est déclarée commune sinistrée. L’église est encore là, mais dans un triste état. On répare comme en peut. Mais il faudra attendre 1948 pour que le Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme fasse un devis du sinistre et que commencent les travaux de reconstruction.

En 1952, un incendie se déclare dans la chaufferie. Encore des dégâts qui se rajoutent à la restauration de la nef.

En 1954, l’église retrouve enfin son clocher un peu modifié : les murs sont plus hauts, le toit et la flèche plus effilés. L’horloge qui était sous la campanile est désormais sous le toit.

En 1956, trois nouvelles cloches sont inaugurées et bénies au cours d’une grande cérémonie. Elles reçoivent le nom de Marie, de St Hippolyte et de Pie X. Le beffroi n’étant pas encore rebâti, elles ne pouvaient pas être installées. Elles retrouveront leur place en septembre 1957.

En février 1958, la commune donne son accord pour l’électrification des sonneries. C’est l’entreprise Didelot de Sarrebourg qui a réalisé elle-même le beffroi et qui est chargée par la commune de l’installation de l’horloge électrique du clocher. C’est cette horloge qui régule l’ensemble des sonneries de l’église.

En septembre 1958 a été décidé la rénovation du chemin de croix et des statues se trouvant dans l’église.

Le 06 juin 1960, les orgues de la paroisse, entièrement refaites par la Maison Haepfer Ermann de Boulay et en grande partie financées par la créance des dommages de guerre ( elles avaient subi d’importants dégâts durant la guerre), ont été bénies par Mr. Le Chanoine Frankum de la Cathédrale de Metz. La nouvelle tribune supportant les orgues avait été construite par les Ets Schmitt de Hundling. Fut béni, le 03 juillet 1960, le drapeau de la Société des Mineurs et le 20 septembre de la même année la nouvelle école. Le Curé desservant de la paroisse était le Père Nicolas Michaux jusqu’en 1961.

A partir de 1961, en tant que plus petite commune de la région, Metzing n’a plus son propre curé et ce sont des Pères Spirituels de l’Institut St Joseph de Neufgrange qui viennent célébrer les offices. Ils deviennent administrateurs de notre paroisse.

En mai 1962, grâce aux dons de paroissiens, de l’évêché, de la municipalité et du conseil de fabrique, l’église retrouve son éclat avec la pose de nouveaux vitraux. Les travaux de restauration (peinture, nouveau confessionnal… ) se poursuivent jusqu’en 1963. On a conservé le portail d’origine qui porte toujours les traces de 6 balles de mitrailleuses. Le 9 décembre 1962, visite canonique rendue par le Chanoine Pierre Hellinger, archiprêtre de Forbach.

C’est cette année là qu’ont été changés les horaires des sonneries dans les communes rurales. Elles n’étaient plus qu’autorisées entre 6 h. du matin et 20 h. le soir. En 1964, c’est le R.P. Jérome Kapps qui est nommé administrateur de notre paroisse.

En 1965, l’installation du chauffage laisse à désirer. Il est décidé de la changer, et de faire l’acquisition d’un chauffage au mazout.

En 1965, le R.P. Jérome Kapps est remplacé par Le R.P. Antoine Gruber.

A compter de 1967 c’est le Père Henri Nicolay qui est nommé administrateur.

Le 29 août 1994, l’abbé Paul Peiffer est nommé curé de la paroisse en remplacement du Père Henri Nicolay, parti à la retraite.

A compter de cette date, l’administration commune pour les paroisses de Hundling, Ippling, Metzing et Nousseviller est gérée par un seul prêtre. Le 5 mai 1995 décès du Père Henri Nicolay.

En 1996 : remplacement des petits bancs par des plus grands par l’entreprise Bour de Diebling et travaux de réfection de la toiture de l’église et du presbytère par l’entreprise Eisenbarth de Petite-Rosselle.

En 1997 : travaux de mises en conformité de l’installation électrique par l’entreprise Kriebs de Stiring-Wendel et travaux de peinture de l’ensemble de l’église. Départ de l’abbé Paul Peiffer en octobre 1997. Il est remplacé par l’abbé Joseph Jost.

Restauration du rez-de-chaussée du presbytère par les membres du conseil de fabrique pour que l’abbé Jost puisse y tenir ses permanences.

En 1998 : restauration de l’orgue par Jean-Philippe Barthel aidé par Patrick Muller.

En 1999 : dorure et restauration de certains objets de culte. Mise en place de coussins sur les bancs.

Septembre 2000 : départ de l’abbé Joseph Jost nommé chanoine à la Cathédrale de Metz et arrivée de l’abbé Joseph Didelon comme prêtre du secteur.

2001 : dorure d’un certains nombre de chandeliers et de deux croix, réfection de l’escalier d’accès à l’église par la pose d’un revêtement synthétique.

2002 – 2003 : création de la communauté des paroisses Notre Dame de l’Espérance dont fait partie notre paroisse.

En 2003, la commune envisage de transformer le presbytère en logements et d’y créer une nouvelle antenne paroissiale.

Décembre 2005 : remise officielle des clefs de la nouvelle antenne paroissiale par Mr. le maire Fernand Meyer à l’abbé Joseph Didelon.

En 2008, décision est prise de renouveler l’installation du chauffage qui montre d’importants signes de fatigue. La commune assure la maîtrise d’oeuvre et entreprend les démarches nécessaires, à l’établissement des actes administratifs ( devis, demandes de subventions…)

Février 2009 : début des travaux de remplacement du système de chauffage. De nombreux bénévoles répondent à l’appel de la commune et du conseil de fabrique pour réaliser la première tranche de travaux ( dépose des bancs, du plancher, réalisation des tranchées , protection de l’orgue, des statues etc…). Lors de la dépose du plancher, nous avons retrouvé des traces de l’ancienne chapelle (carrelage, blocs de grés).

Mars 2009 : installation du nouveau chauffage ( système Gouilloud – Lyon) par l’entreprise Teca de Henriville. Pose de dalles de Comblanchien dans l’allée centrale à l’emplacement de l’ancienne grille par l’entreprise Maion de Metzing.

Avril 2009 : remise en place des planchers et de bancs par les mêmes bénévoles qui avaient réalisé la 1ère tranche de travaux. Les dames bénévoles du village procèdent à un nettoyage approfondi de l’église ; une fois les travaux achavés. Le dimanche 26 avril 2009, la messe dominicale est à nouveau célébrée dans notre église.


Vous etes le 893634ème visiteur à passer ici

Pour remonter vous pouvez cliquer ici. - Plan du site

Site valide aux standarts du web Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide ! , optimisé pour firefox, téléchargez le ici